Skip to content

Mois : mars 2017

Ungaretti, Juliet, Pavlovic…

Si tu n’es pas présent à l’instant que tu vis
que peut-il te donner?

                    Charles Juliet (1934)

La pensée sombre dans les souvenirs

Et l’ombre seule accompagne mon pas.

Giuseppe Ungaretti (1888-1970) / Tr. Ph. Jacottet


Il est donné à un seul dieu le pouvoir

de démêler ce qui n’est pas encore voulu.

                                Einem Gott nur ist die Macht gegeben,
                                      das noch Ungewollte zu entwirrn.

                                                  Rainer Maria Rilke (1875-1926)
trad. Sibylle Muller


      Je savais que j’étais belle

         car nul ne me regardait.

                       Lydie Dattas (1949)

 

Avec la mort ne vous pressez pas
personne n’est semblable
                                           à personne

 

 

Не журите се са смрћу
нико на никог не личи

Miodrag Pavlović
  (1928-2014), poète serbe

 


Je te parlerai hors du temps j’écarterai la nuit
Je reprendrai les mots absolus

   Jacques Prével (1915-1951)

De poetica poetarum

La juste lecture du poème est lente, laborieuse et par bonheur inefficace puisque toujours partielle et à recommencer.

                                                                  Jean-Pierre Siméon

Si tu cuerpo no te responde
mejor no le sigas preguntando

Si ton corps ne répond pas,
ne le presse pas de questions


                                      David González (1964), poète espagnol

2 commentaires

Poetopolis © 2017 Tous droits réservés