Skip to content

Maïakovski, Nelly Sachs, Neruda…

                100e anniversaire de la révolution d’Octobre

Bouffe tes ananas et tes anchois,

Ton dernier jour est arrivé, bourgeois !

 Vladimir Maïakovski (1893-1930) / Trad. H. Abril

Me desperté con un pedazo de sueño entre las manos
y no supe qué hacer con él.

                                  Roberto Juarroz (1925-1995), poète argentin

Je me suis réveillé, un morceau de rêve entre les mains,
et n’ai su que faire de lui.

                          (Trad. Roger Munier)

    De poetica poetarum

Bêtise et poésie. Il y a des relations subtiles entre ces deux ordres.
L’ordre de la bêtise et celui de la poésie.

Paul Valéry (1871-1945)

Poetry must resist the intelligence almost successfully.

Wallace Stevens (1879-1955)

 

Et qu’on mette à mes débuts dans l’éternité,

L’ornement simple, à la Toussaint, d’un peu de mousse.

                                                                                                          Valery Larbaud (1881-1957)

Quel bel au-delà
est peint dans ta poussière.

Welch schönes Jenseits
ist in deinen Staub gemalt.

          Nelly Sachs (1891-1970)
poétesse de langue allemande


une parole un aveu un silence

l’instant de mon aveuglement

                 Jean-Claude Pirotte (1939-2014), poète belge


Haine de ceux qui n’ont pas aimé notre amour,
qui n’ont aimé aucun amour, infortunés

Odian los que no amaron nuestro amor,
ni ningún otro amor, desventurados

                                                        Pablo Neruda (1900-1973), poète chilien

 

Le soleil n’éclaire plus
Qu’un monument de raisons

                   Francis Ponge (1899-1988)

 

 

Published inUncategorized

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Poetopolis © 2017 Tous droits réservés