Skip to content

Requiem

 

 

 

Requiem pour l’idiot du village
qui s’était pris pour un canard
à l’ouverture de la chasse

Requiem pour la femme du guerrier
ayant un beau soir rendu l’âme
de guerre lasse

Requiem pour le siècle
parti en faisant un pied de nez
au siècle qui le remplace

Requiem pour le saltimbanque
qui s’envola en emportant
sa souple carcasse

Requiem pour l’ange
tombé parmi nous autres
comme on rêve et s’encrasse

Requiem pour le jeune génie
s’étant brûlé la cervelle
par dépit ou par excès d’audace

Requiem pour les peuples
disparus telle une ardoise
qui d’elle-même s’efface

Requiem pour l’émigré
qui remuait encore ses lèvres
dans la nasse


Henri Abril
        (extrait d’un recueil à paraître)

Published inUncategorized

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.