Skip to content

NOTRE-DAME / Ossip Mandelstam

NOTRE-DAME

                poème d’Ossip Mandelstam (1912)

 

Où le Romain jugeait tout un peuple étranger,
Se tient la basilique – et joyeuse, première
Comme Adam, l’impondérable voûte croisée
Vient jouer de ses muscles et tendre ses nerfs.

Mais pourtant l’extérieur trahit son plan secret :
Les arcs-boutants puissants ont voulu être sûrs
Que le bélier de la voûte soit sans effet
Et la lourde masse n’écrase pas les murs.

Spontané labyrinthe, impensable forêt,
Abîme rationnel de l’âme si gothique,
Force de l’Égypte et chrétienne humilité,
Près du roseau le chêne, et l’aplomb – roi unique.

Mais plus j’examinais ton bastion, Notre-Dame,
Tes côtes monstrueuses et jamais domptées,
Plus je pensais : dans  la pesanteur qui nous damne
Je saurai à mon tour créer de la beauté !

                  Traduit par Henri Abril  (La Pierre, Circé 2003)

Chagall

Где римский судия судил чужой народ,
Стоит базилика,- и, радостный и первый,
Как некогда Адам, распластывая нервы,
Играет мышцами крестовый легкий свод.

Но выдает себя снаружи тайный план:
Здесь позаботилась подпружных арок сила,
Чтоб масса грузная стены не сокрушила,
И свода дерзкого бездействует таран.

Стихийный лабиринт, непостижимый лес,
Души готической рассудочная пропасть,
Египетская мощь и христианства робость,
С тростинкой рядом – дуб, и всюду царь – отвес.

Но чем внимательней, твердыня Notre Dame,
Я изучал твои чудовищные ребра,
Тем чаще думал я: из тяжести недоброй
И я когда-нибудь прекрасное создам.

 

Published inUncategorized

2 commentaires

  1. Moi Estebe Irina

    Magnifique traduction d’un poète pas facile à restituer dans la langue de Molière…
    Il est de même pour Sergei Essenine

    Je suis très curieuse de découvrir votre version du poème  «Клéн ты мой опавший » que j’ai traduit à la demande d’un chanteur.

    Ce poème est chanté chez nous par tout bon joueur de guitare et par des grands artistes …

    Ma « spécialisation » c’est Pouchkine avec lequel j’ai fait connaissance à l’age de 5 ans (j’ai appris à lire à 3 ans). Vous devez connaître comme moi le patrimoine culturel russe ou … avoir des racines

    Avez vous traduits « Собаке Качалова» ? Quoiqu’il en soit j’achèterai votre livre pour moi et ferai des cadeaux avec les autres. Vous méritez la decoration par le Président de la Russie

    « Mon dieu, quelles découvertes magiques
    Apporte-nous l’esprit éclairé
    Et l’expérience, fille d’erreurs tactiques ,
    Et le genie, ami des paradoxes sacrés,
    Et le hasard , ce créateur divin »

    Je suis atterrie sur votre lieu de residence par hasard.

    • Poetopolis

      Merci Irina. Vous pourrez lire mes traductions de Клён ты мой опавший et Собаке Качалова, et beaucoup d’autres, dans l’anthologie bilingue de la poésie d’Essénine : L’Homme noir (éditions Circé 2005; 2e édition 2015). Quant à Pouchkine, le “premier amour de la Russie”, voici un petit essai sur les traductions françaises de sa célèbre poésie Я вас любил… http://henri-abril.fr/je-vous-aimais-pouchkine
      A propos, j’ai aussi traduit en français tous les contes de Pouchkine. Albin Michel Jeunesse a récemment réédité celle du Conte du Tsar Saltan, avec les légendaires illustrations de Bilibine. Je n’ai pas d’origines russes, seulement hispaniques, mais je considère bel et bien la Russie pour une patrie spirituelle, en premier pour ses magnifiques poètes…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Poetopolis 2019 © Tous droits réservés